Communauté de paroisses Sainte-Hélène du Hérapel

06 - Juin 2017

samedi 3 juin 2017 par Jacky

La Fête de la Pentecôte :

L’absence de Dieu… une autre forme de sa Présence

La Pentecôte… Dieu donne son Esprit Saint à ses enfants. Autrement dit, il confie l’histoire, l’histoire des hommes, l’histoire de l’humanité, à tous les hommes de Bonne Volonté. Chacun à sa place, nous sommes aujourd’hui les artisans, les promoteurs, les responsables de notre destinée. Dieu ne nous infantilise pas, il nous fait confiance, à l’image, rappelez-vous, de cette parabole que Jésus partagea à son auditoire (Mt 25,14) :
« Il est comme cet homme partant en voyage qui remet des talents à ses serviteurs pour qu’ils les fassent fructifier ».

Dieu est entré dans notre histoire humaine, par son Fils Jésus, en se faisant l’un des nôtres. Jésus de Nazareth a été, pour un court instant de l’histoire humaine, un contemporain d’hommes et de femmes, qui ont croisé son regard, entendu sa voix, vu ses gestes. A la fin de ce parcours, une fois passé par la mort, certains l’ont reconnu : Marie de Magdala, au son de sa voix, après l’avoir pris pour le jardinier … Deux disciples à Emmaüs, au geste de la fraction du pain, après avoir fait un bout de chemin avec celui qui n’était pour eux qu’un voyageur anonyme, et tant d’autres …

Peut-être nous arrive-t-il de regretter de n’avoir pas pu être un contemporain de Jésus, de n’avoir pas pu le fréquenter personnellement. Désormais, c’est Lui qui se fait notre contemporain. Silencieusement, il marche avec nous, dans notre histoire, dans l’histoire de notre monde d’aujourd’hui. Et sa marche se laisse observer à travers des signes, des signes que l’on peut percevoir dans la foi : signes de paix, de partage, de réconciliation. Ce silence de Dieu, c’est aujourd’hui à la communauté des croyants en Christ, qui est l’Eglise, de l’interrompre. Nos paroles, nos gestes inspirés par l’Esprit Saint, Celui que nous accueillons dans nos cœurs, sont des signes visibles du Christ invisible. C’est la qualité d’humanité de nos vies qui fera pressentir aux hommes et aux femmes de ce temps que Quelqu’un, comme pour les disciples d’Emmaüs, fait route avec eux (Lc 24,15), sur leurs chemins d’humanité.

L’Esprit Saint est notre compagnon de route. Il permet à nos contemporains de découvrir ce Dieu d’amour présent dans notre monde.

Abbé Gérard

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 0 / 4978

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site A - Le mot du curé   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.7 + AHUNTSIC

Creative Commons License