Communauté de paroisses Sainte-Hélène du Hérapel

11 - Novembre 2017

lundi 30 octobre 2017 par Jacky

La fête de la Toussaint : un jour consacré à la joie !

Le Christ a donné sa vie pour tous les hommes et Dieu veut que tous les hommes soient sauvés. Nos défunts, même s’ils n’ont pas brillé par des exploits spirituels, même s’ils ont eu parfois des conduites discutables, sont assumés par le Christ, qui n’est pas venu pour les justes mais pour les pécheurs. Le livre de l’Apocalypse nous parle d’une foule immense. Nous célébrons collectivement les Vivants qui sont dans l’amour de Dieu, collectivement non seulement parce que la majorité d’entre eux échappe à la liste du calendrier, mais encore parce qu’ils forment un tout. Un seul corps. De ce corps, nous faisons partie. Nous en sommes aujourd’hui la partie visible. Tous ces humains qui sont devenus participants de la nature divine nous disent notre avenir, alors que nous sommes encore en chemin, avec comme carte routière les Béatitudes (Mt 5,3-12) : « Heureux les pauvres de cœur… les doux… ceux qui pleurent … ceux qui ont faim et soif de justice, les miséricordieux, les cœurs purs, ceux qui font œuvre de paix, ceux qui sont persécutés pour la justice ... »
Risquons une affirmation : en fêtant les saints, c’est nous aussi, vous, moi, que nous fêtons. Nous avons pour modèle le Christ. Quand nous célébrons « tous les saints », nous célébrons aussi des hommes et des femmes de toute appartenance religieuse et même étrangers à toute religion. Quiconque s’ouvre aux autres pour les aider à vivre, (rappelons-nous les Béatitudes), « fait corps » et entre dans la communion de Dieu.
Notre condition de « saints » est à la fois pour maintenant et pour plus tard. Nous sommes déjà enfants de Dieu comme nous sommes déjà des hommes le jour de notre naissance. Nous sommes porteurs d’un trésor qui prendra toute notre vie pour venir au jour. Ce trésor c’est notre parfaite ressemblance à Dieu.
Bonne fête à toutes et à tous !

Abbé Gérard
En allant ce jour sur vos tombes, prenez le temps de faire silence. Ne doutez pas que vos défunts sont vivants. Dieu n’a pas triché avec la mort : Son Fils en a fait l’expérience. Elle est un passage obligé pour tout homme. Alors vous pourrez écouter ce que vous disent vos défunts. Certes, ils vous disent merci pour les chrysanthèmes, parce que ces fleurs sont le signe de votre attachement. Mais ils vous disent aussi : priez pour nous et avec nous, n’oubliez pas que la communion des saints traverse le mur de la mort. Ils vous disent surtout : retrouvez le sens profond de votre vie, vous êtes des saints en puissance. Vous avez en vous une capacité de progrès qui ne demande qu’à se réaliser. Le meilleur de vous, c’est votre intériorité. De grâce, tenez-en compte.

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 0 / 4978

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site A - Le mot du curé   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.7 + AHUNTSIC

Creative Commons License