Communauté de paroisses Sainte-Hélène du Hérapel

12 - Décembre 2017

samedi 2 décembre 2017 par Jacky

Que ferez-vous la nuit de Noël ?

Voulez-vous être Joseph ?
Vous n’êtes ni charpentier, ni nazaréen ? Qu’importe ! Vous avez bien une occupation… L’essentiel est de le bien faire, en agissant modestement. Votre rôle sera alors simple : celui de veiller au bonheur des autres.

Serez-vous Marie ?
Rien de plus simple. Il suffit d’être disponible, ouvert et accueillant à la Parole de Dieu, puis de laisser faire l’Esprit Saint… N’oubliez pas de le remercier.

Voulez-vous jouer le bœuf ou faire l’âne ?
Sérieusement, c’est facile : montrez que vous reconnaissez votre Maître, surtout dans les plus pauvres et les plus démunis. Soyez fidèle à Le suivre, à Le porter au besoin, même si vous n’avancez qu’à tâtons !

Voulez-vous être le Nouveau-Né ?
Mais vous l’êtes déjà ! Depuis votre baptême, membre à part entière de son corps, unique et irremplaçable, reconnaissable au rayonnement de son amour. Cultivez donc la ressemblance.

Tiendrez-vous le rôle des anges ?
Allez par villes et campagnes, quartiers et maisons, annoncer la bonne nouvelle. Chantez à tout propos la gloire du Très Haut. Annoncez aux hommes, à vos relations, à votre famille, la paix.

Préférez-vous être roi mage ?
C’est encore possible. Mais je vous préviens : depuis son Golgotha, le Jésus de Bethléem n’a plus besoin de rien. En fait de cadeaux, votre cœur fera l’affaire pour qu’il ne reste pas à frapper à la porte indéfiniment, dans l’indifférence de la nuit, de la ville.

Voulez-vous être berger ?
Vous ne garderez pas de moutons mais vous aurez un cœur d’enfant qui aime les choses simples et vraies. Alors soyez fier. Il vous a choisi en premier pour vous annoncer la nouvelle. Il vous a dit l’essentiel. Qu’allez-vous lui répondre ?

Comme François d’Assise, réinventez une crèche vivante !
Venez à l’enfant les mains vides. Jouez à n’avoir plus besoin que de lui et à tout attendre de sa grande bonté. Vous ne risquez que de faire avec lui le plus célèbre des réveillons ! Il n’attend que cela : venir dîner chez vous… et vous accueillir à sa table en un festin d’éternité.

Joyeuses Fêtes

Abbé Gérard

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 0 / 4978

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site A - Le mot du curé   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.7 + AHUNTSIC

Creative Commons License