Communauté de paroisses Sainte-Hélène du Hérapel

FOLKLING - GAUBIVING

mercredi 29 février 2012 par père Martin PYZA

Folkling avec son annexe de Gaubiving : 1386 habitants - Eglise Saint-Eloi de Folkling 18ème siècle.
Chapelle de Gaubiving reconstruite en 1961.

L’église de Folkling est une ancienne église-mère groupant Folkling, Gaubiving, Morsbach, Rosbruck, Emmersweiler (RFA), Guensbach, Remsing et Guirling dans l’archiprêtre de Saint Arnoual.
Elle est citée la première fois en 1327 à l’occasion d’un versement à l’Eglise romaine.

Survivante de la guerre de Trente Ans, l’église se présenta trop petite en 1725 d’où son agrandissement par la reconstruction du choeur et de la nef accolés au clocher demeuré en place.
Le presbytère, érigé en 1721, empêcha son installation traditionnelle par manque de place. C’est pourquoi le plan classique et l’orientation sont désordonnés.
Le bâtiment traversa la tourmente révolutionnaire sans "qu’il n’y a pas pour 10 centimes à y réparer" lors de la mise en place des accords du Concordat et de la nouvelle organisation paroissiale.
Elle sera de nouveau agrandie en 1847.

D’importants travaux transformèrent l’ancien choeur en cul de four, arrangé en trois lobes avec harmonisation de la toiture.
Enfin, la restauration et l’embellissement intérieur de 1901 confèrent au bâtiment son apparence actuelle : pilastres de la nef, plafond caissonné, arc triomphal à l’entrée du choeur, autels latéraux.
L’église est dédiée à Saint Eloi, 590-660, orfèvre, ministre du bon roi Dagobert et évèque de Noyon, saint populaire car patron de nombreuses professions et confréries.

Le mobilier principal est, sans conteste, le maître autel à baldaquin de style baroque, sculpté par Pierre Valdajot en 1726.
Le Sacré Coeur, qui trône sur le tabernacle, n’est pas d’époque, le culte est plus tardif ; la statue fût installée en 1893.
La chaire à prêcher, également sculptée, ne présente pas les 4 évangélistes, mais 4 docteurs de l’Eglise :
Augustin, Grégoire Le Grand, Jérôme et Ambroise.

L’orgue date de 1857, le chemin de Croix et la statue de Saint Eloi de 1904, ils sont centenaires cette année.
Les vitraux furent installés en 1956 sur dommages de guerre.

Une chasse dans une niche du choeur, conserve les reliques de Saint Valentin déterrées à Rome et translatées à Folkling en 1848, don du Baron Henrion de la famille des De Vaulx d’Achy de Remsing. Elles furent longtemps vénérées le lundi de la Pentecôte par une procession à travers les rues du village.

Les cloches actuelles, bénites en 1950 en remplacement de celles spoliées par la guerre, annoncent joyeusement ou tristement les heurs et malheurs de la communauté.

Le 18 Juin 2004

Olivier MULLER


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 293 / 4978

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Historique   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.7 + AHUNTSIC

Creative Commons License